Gabrielle Goulet, la Marie Mai franco-ontarienne

C’est juste pas bon.

Ce premier EP de la franco-ontarienne Gabrielle Goulet est produit par Michel Bénac du groupe Swing et ça paraît. C’est de la grosse pop quétaine surproduite et mal écrite. Mon iTunes a planté cinq fois en essayant de faire jouer l’disque. Je le blâme pas.

J’ai pu écouter la pièce Arc-en-ciel avant qu’iTunes dégosse une première fois. Arrivé à mi-chemin dans la seconde pièce, Ta voix, iTunes a fait une autre crise. C’est pas grave. Break.

Je réécoute Ta voix d’un boutte à l’autre. J’vais y donner une chance quand même!

Ta voix me chatouille en dedans
Je suis sous ton charme, et je dois te laisser savoir, je dois te laisser savoir…
Je tombe pour toi et ta voix dans le noir me chante tout le temps
Je tombe si fort et je dois te laisser savoir, je dois te laisser savoir…

Muah ha ha ha hein ha ha hein ha ha…

Me laisser savoir quoi? Fini tes phrases!

C’est de la pop. De la pop, c’est de la pop. On sait toute que c’est de la pop. Même elle sait que c’est de la pop. Elle est la Justin Bieber, la Selena Gomez, la Hannah Montana franco-ontarienne.

Aveux: j’aime beaucoup la musique pop. De la bonne musique pop. Mais ça,  c’est pas de la bonne pop. C’est une mauvaise imitation d’un genre amaricain qui est mécanique, agaçant et tout simplement plate. Ça sent l’Swing à n’en plus cracher. Chaque chanson est une photocopie médiocre de la précédente, comme si la machine manquait d’encre.

Arrivé à la piste 3, Dans tes bras, je commence quasiment à me sentir mal pour elle. Je me pose de sérieuses questions: comment est-ce que quelqu’un peut produire quelque chose comme ça sans que personne ne lui dise que c’est pas bon?  La réponse à cette question révèle un encore plus grand problème en Ontario français. Le manque de vrai critique. Il faut qu’on arrête d’appuyer la médiocrité si on veut produire des artistes qui ont de l’allure. Mais ça, c’est un autre billet.

Je comprends qu’il faut bien « supporter la relève » mais là, à quel prix?  Qu’est-ce qu’on est en train d’envoyer comme message?

Gabrielle Goulet a du chemin à faire et est loin d’avoir fait ses preuves. Fais-toi une faveur : laisse faire les feux d’artifice, débarrasse-toi de Bénac et trouve ta voix.

Arrivé à la fin de Petite fille, la dernière pièce de l’album, mon iTunes plante pour la dernière fois.

J’éjecte le disque. J’en ai entendu assez.

Pour ceux qui aiment

Star Académie, Justin Bieber, des gilets polos franco-ontariens.

  • Visiteur

    Je ne pense pas que nous sommes le marché cible pour la musique de
    Gabrielle Goulet – c’est plutôt pour les préadolescentes, marché que Michel
    Bénac connais très bien. Cela dit, c’est de la pop du genre rock détente,
    quelque chose que t’entendrais jouer un après-midi dans un resto Subway à
    Laval. C’est pas mon genre de musique, mais ça semble trouver un marché. C’est
    cool pour elle.

  • Offenbaccalauréat

    Prochain gros hit pour la jeunesse, on va avoir un album mettant en vedette D-Natural et Normand L’Amour. Tant qu’à se tirer dans le pied, aussi bien de le faire comme il faut.

  • Info

    Prend un miroir met le devant ta face et ensuite tu peux vraiment dire TA GUEULE!

    Je suis bien conscient qu’un blogue de ce genre est valide en Ontario français mais encore trop fragile pour tuer la jeunesse comme tu viens de le faire. Ton opinion est juste mais le style médiocre. J’Ai déja peur au jour ou mon enfant va mne dire : Papa j’aimerais faire un EP, tsé pour voir comment ca se passe. Je lui répondrai : Fais pas ca ti-cul, y a un gars frustré quelque part en Ontario qui va te descendre et plus jamais tu ne voudras contribuer à la culture francophone. 

    C’est bien beau cracher mais de la a cracher dans la face des gens… triste réalité.

    Mathieu Fortin

    • Offenbaccalauréat

      L’article ici détruit plus la réalisation de l’album plus que rien d’autre. Y’a plein de personnes qui font du « cheap pop francophone ». Mais ce monde là c’est ce qu’on appelle des amateurs.

      Si Goulet a décidé d’entrer dans le monde professionnel aux côtés de Michel Benac, c’est son problème effectivement. Ses chansons auraient bien pu devenir des belles petites chansons contemporaines. Mais je me sens comme je suis dans un mauvais souvenir des années 90s en écoutant le back beat. L’album aurait été carrément mieux si elle avait chanté elle même avec sa guitare… de beaucoup même!

      Elle a besoin de réaliser que malgré que Benac est son « réalisateur exécutif » que c’est son nom qui va finir sur le devant de l’album et non celui du has-been de Swing. 

      • Mathieu Fortin

        Le cheap pop francophone est pour plusieurs jeunes le point d’entrée dans la musique francophone . S’ils n’écoutent pas du cheap pop franco ils le font en anglais. Ce n’est pas tout les jeunes qui sont de fins amateurs de musiques. Pourquoi ne pas tracer un chemin pour les jeunes. Un peu de cheap pop pour ensuite les amener à découvrir des musiques plus développer. 

        La majorité des jeunes que je connais écoutent de la musique pop mais plus ils prennent de la maturité, plus ils ont des goûts précis. 

        C’est bien beau dire que Bénac est un has been mais sans lui, plusieurs n’auraient même pas envisager faire de la musique en français. 

        Je comprend clairement que la critique ne sert pas à détruire Gab Goulet mais plutôt d’une attaque personnel sur la personne de Michel Bénac.

        J’ai moi même été témoin, dans une école francophone de l’Est Ontarien, de voir des jeunes chanter TA VOIX. Pour eux, ce n’est pas quétaine, pour eux, c’est un Paul Demers qui est quétaine.

        «Il faut qu’on arrête d’appuyer la médiocrité si on veut produire des artistes qui ont de l’allure.»  ABSOLUMENT, mais pourquoi n’y a-t-il pas d’autres gens comme Bénac qui sont prêt a prendre le risque et de produire des artistes d’allures? Parce que le marché n’y est pas?? Qui est partant pour prendre le risque, au privé, de produire des artistes d’allure?

        Mathieu Fortin

        • Le problème c’est plutôt que la cheap pop francophone est considérée un point d’entrée pour les jeunes dans la culture francophone… Are you serious? Cheap pop is never good for any kind of culture, doesn’t matter who’s making it and who’s listening to it.

          • Info

            Tient, il faut qu’il parle en anglais pour s’exprimer. Triste.

          • Offenbaccalauréat

            Au moins lui il emploi la bonne grammaire dans ses commentaires. Fucking colon. 

          • aaron bertrand

            Fuck off and evolve, you narrow minded franco-snob. Find better arguments. What’s sad is dickheads like you find it « sad » when people throw English in here and there. God damn. That kind of logic is what made me hate the whole french shit in the first place.

          • ConformisteFini

            Je suis d’accord avec toi Info!

          • Tiens*

          • Janie

            Ça c’est ton opinion!  Laisse donc les autres choisir ce qu’ils aiment.

        • Offenbaccalauréat

          Bon ben écoute. Si les jeunes aiment ça tant mieux pour eux et tant mieux pour elle. Mais c’est mauvais et un jour il vont dire « fuck man, why are we listening to this french shit » au lieu de se dire que la musique francophone est bonne.

          On va appeller ça le syndrome des Backstreet Boys et Spice Girls. T’adorais sûrement ça quand tu étais jeune. Mais maudite marde que c’est mauvais.

          Sérieux, fait moi une critique de n’importe quel album cheap pop. Pis tu pourrais probablement me dire la même affaire. Ce n’est pas une question de détruire qui que ce soit. Mais le publique de Gabrielle Goulet, en général, ce n’est pas le même publique qui lit ce blogue.

          • Info

            Alors, autre que de faire une attaque personnelle sur Michel Bénac, pourquoi faire une critique de disque si son public n’est pas sur le blogue. allo l’opportuniste et la haine.

          • Offenbaccalauréat

            Je le sais pas moi tabarnac. Je ne suis pas l’auteur.

          • ChristianPelletier

            T’es vraiment à côté de la track mon chum.

            Pourquoi faire une critique d’un album franco-ontarien sur un blogue franco-ontarien? Parce que ça ne se fait nulle part ailleurs! Je fais juste dire ce que ben du monde pense tout bas.

            Et qui dit que ce public, dont tu parles, n’est pas là? Depuis le lancement du site il y a une semaine, nous recevons plus 1000 utilisateurs, en moyenne, par jour, et ça ne fait que grimper. Nous avons des contributeurs du secondaire (et même de l’élémentaire à venir!). C’est en plein le public cible!

            Je l’ai dit souvent et je le répète. C’est pas parce que c’est franco-ontarien que c’est bon. 

            Habitue-toi. On fait yinque commencer.

          • T’es vraiment à côté de la track mon gars.

            Pourquoi faire une critique d’un album franco-ontarien sur un blogue franco-ontarien? Parce que ça ne se fait nulle part ailleurs! J’ai juste dit ce que ben du monde pense tout bas.

            Si Gabrielle veut lancer une carrière en musique, elle est ben mieux de s’habituer à prendre la critique. Aussi ben de commencer là. On lui fait une faveur.

            Et qui dit que ce public, dont tu parles, n’est pas là? Depuis le lancement du site il y a une semaine, nous recevons plus de 1000 utilisateurs, en moyenne, par jour, et ça ne fait que grimper. Nous avons des contributeurs du secondaire (et même de l’élémentaire à venir!). C’est en plein le public cible!

            Je l’ai dit souvent et je le répète. C’est pas parce que c’est franco-ontarien que c’est bon et notre milieu n’est pas trop petit pour prendre de la critique.

            Habitue-toi. On fait yinque commencer.

          • La critique de ce disque a été publiée dans le but de susciter cette discussion, sur la validité et le danger de la valorisation, voire glorification, de produits culturels franco-ontariens, dans le but de créer un star-système quelconque, et pas nécessairement dans le but d’enrichir la culture francophone. La critique a été publiée pour souligner la futilité perçue de créer des popstars franco-ontariens. La discussion, si vous y participiez avec un brin de bonne volonté, pourrait s’orienter vers une réflexion sur les bons moyens d’initier les jeunes vers une culture francophone vivante et en santé. 

            Si vous ne comprenez pas, mon cher Info, l’idée de ce site, allez voir ailleurs, où je suis certain que vous pouvez vous trouver un petit circlejerk vert et blanc à l’ombre d’un drapeau backstage à l’écho d’un peuple, bien subventionné et sous une tutelle gouvernementale quelconque. Bonne euthanasie culturelle, et bonsoir.

          • Janie

            Comment sais-tu si je ne suis pas sur le blogue?  Se suis peut-être étudiante au secondaire dans une classe de musique?

          • Tia

            Voilà mais ils ont quand même le droit d’écouter ce qu’ils veulent et si c’est en français peu importe le style non?  Ils évolueront avec la vie…

        • As-tu déjà vu ceci? 

          Le clip a peut-être 24 000 000 visionnements, mais pas pour les bonnes raisons. En tout cas, le calibre des paroles ressemble pas mal à celles de Goulet. Désolé, mais c’est vrai. J’exagère à peine.

          Moi je me range encore dans la catégorie « jeune » même si je suis techniquement à cheval entre « jeune » et « adulte ». J’ai 21 ans. Si une gang de jeunes de l’Est Ontarien veulent chanter la toune de leur amie (on s’entend, elle est native de la région… c’est clair que son publique est gagné d’avance) tant mieux pour eux. 

          Si Gabrielle Goulet veut chanter avec ce style, tant mieux pour elle aussi. Ce qui me dérange, c’est que l’Ontario français boude les vrais artistes qui crèvent de faim entre temps.

          • Janie

            Enfin une critique constructive!

    • « Trop fragile »? C’est ça le problème. Si ton enfant te dit qu’il veut faire un album francophone, et que toi en tant que bon parent tu l’encourages peu importe ce que ça donne, comment veux-tu que ton enfant devienne meilleur? Si on ne faisait que l’éloge de l’album de ton enfant, pour ne pas lui faire de la peine, et qu’il continuait sa carrière en pensant qu’il fait de l’excellente musique, il se rendrait à 35 ans sans que personne ne lui dise que sa musique n’est pas bonne. Il déprimerait parce que sa carrière musicale n’a jamais décollé et qu’elle se résume à faire des concerts dans des écoles franco-ontariennes. Il vivrait de chèque en chèque jusqu’à ce qu’il devienne un prof de musique au secondaire ou un producteur de cheap pop pour continuer le cycle.

      Y’a rien qui est trop fragile. Tu dis qu’il y a des jeunes qui chantent ça dans les écoles? Peut-être que ça marche dans l’est ontarien mais dans un milieu moindrement assimilé, tu te ferais regarder croche en écoutant ça parce que c’est croche. On ne devrait JAMAIS se contenter de voir les jeunes consommer du « moyen » quand ça pourrait être du « bon ».

      • Ou encore pire, ton enfant arrive à gagner des prix dans des festivals francophones ontariens et on le désigne comme représentant de l’Ontario dans un festival comme Granby ou les Francofolies. Pis les Québécois, laisse moi te dire qu’ils vont te le dire si c’est de la marde. Et ça va renforcer l’image chez les Québécois que les franco-ontariens ne valent rien.

        Même Véronic Dicaire. On l’aimait ben gros ici, elle pis sa grosse pop radio. Une fois rendue au Québec, elle s’est plutôt fait connaître comme imitatrice/humoriste. 

        • Offenbaccalauréat

          Trop d’accord. Benac pourrait te dire de ses propres expériences ce que c’est être un rejet du Québec.

          • Info

            TVA à quand même choisit une toune de swing comme thématique de leur programmation estivale il y a quelques années. Ici dans la régions il chante au QC à la St-Jean. Rejet du Québec comme bien des artistes Québécois.

          • Offenbaccalauréat

            Oui mais tout le monde chante à la St-Jean. Si t’es pas en train de jouer la St-Jean et c’est pas par choix, t’as un maudit gros problème comme artiste.

            Mais tu vérifieras voir combien de disques que Swing vend au Québec.

          • Ouin, parce que TVA c’est comme watché par tout le monde!

        • Onontio

          C’est pas comme si le Québécois ont la science infuse. Pis en plus on s’en chrisse-tu de ce qu’ils peuvent penser? C’est pas eux qui ont fait gagner le premier Star Académie à Wilfrid Lebouthilier?

          J’avoue que c’est un marché intéressant pis en bout de ligne il est là le nerf de la guerre. Moi j’ai tendance à acheter franco-ontarien pis j’ai parfois des remords par après parce que c’est pas tout à mon goût.

          Véronic Dicaire? J’ai acheté un seul de ses albums pi j’ai été content de le vendre pour 50 cennes.

          • Onontio

            Chu pas capable de corriger mes fautes. Maudit iPhone. Désolé…

            Je veux dire merci parce que moi je n’aime pas la pop radio alors je vais juste éviter cette artiste pour le moment.

          • Onontio

            Dernier commentaire : le marché décidera si GG continuera. Souhaitons que ce ne soit pas juste des faveurs qu’on lui fait parce qu’elle est une des nôtres. Moi, je prends serment ici et maintenant d’arrêter de supporter des trucs pas bons juste parce qu’ils sont de chez-nous.

            Mais je trouve – et les goûts ne se discutent pas – que Swing n’est pas si mauvais que ça. On a peut-être charrié un peu mais ça ne me fait pas honte au moins.

        • Tia

          Et qui sont-ils ces Québécois pour nous dire qu’on est de la marde?  Sont-ils mieux que nous avec leur français parsemé de mots anglais prononcés à la française?  Qui essaient-ils d’imiter?  Ne sont-ils pas en train de se perdre eux aussi?  Et s’ils se forment une image des franco-ontariens basée seulement sur leur façon de s’exprimer et ben ils ont un gros problème et c’est pas nous!

      • Info

        Laisson les jeunes décider. Qui es-tu pour parler au nom des jeunes? Pour les comprendre? Ça n’a aucun sens. Si mon gars est poche en bicyclette je l’encourage pas à être poche mais je ne l’empêche pas de pédaler non plus.

        MF

        • Félix Acheté

          C’est beaucoup plus nuancé que « parler au noms des jeunes ». Mais ça me tente pas de perdre mon temps à essayer de t’expliquer que les produits culturels de moindre qualité (et la façon qu’on les impose aux jeunes) n’aident aucunement l’épanouissement francophone.

          J’empêche personne de pédaler, mais je me réserve le droit de dire au jeune que sa chaine est débraquée et qu’il pédale dans le vide. Pour moi, c’est ça ou c’est regarder ma communauté stagner, voir mon étang s’assécher.

          • Info

            En effet tu perds ton temps m’expliquer tout ca. Tu devrais plutôt prendre ta vision et en faire quelque chose. Chialer ne change pas le monde d’où l’expression grand parleur petit faiseur.

          • pis t’es qui toi pour me traiter de petit faiseur? désolé man, mais vas chier

          • IncoCentrique

            À la défense de notre très aimé réalisateur de Rogers Television In French… MF a fait beaucoup, même s’il branle ben ben ben des drapeaux. Donc c’est un gars qui produit du contenu culturel chaque jour qui te traite de p’tit faiseur. 

            Bien que c’est quand même une attaque contre la personne et un sophisme.

          • Tia

            Bien et ça se fait mais pas nécessaire d’éteindre la flamme?  C’est à l’artiste de choisir d’arrêter ou de continuer… pas à toi.

        • Offenbaccalauréat

          Ton jeune poche au vélo, tu l’enverrais à une compétition provinciale? Moi non. J’ai plus de gentillesse que ça envers les enfants. Mais, je suis jeune moi, peut être elle est là la différence.

        • Tia

          Enfin quelqu’un qui sait faire de la critique constructive!  On veut encourager nos jeunes à s’exprimer en français mais si ce n’est pas parfait il faut les décourager et le amoindrir?  Non il faut leur dire ce qui n’est pas bien mais surtout les laisser pédaler comme tu dis si bien.

  • Christine Dallaire

    Je trouve que c’est très flatteur de ta part de comparer Gabrielle Goulet à Marie-Mai…….Au moins la pop de l’ex star-académicienne est accrocheuse ce qui n’est pas vraiment le cas de Gabrielle 🙂

    • Aurélie

      Merci Christian pour cette critique. La critique peut être bonne comme mauvaise, dans ce cas-là, elle est mauvaise, et j’aurais fait la même parce que franchement ce n’est pas bon, comme Swing, ça vaut pas de la chnoute. Tu as raison de rappeler qu’il faut arrêter l’autoflagellation. c’est pas parce que c’est franco-ontarien que c’est bon. Et quand c’est pas bon, bah on a le droit de se le dire parce que sinon on avancera jamais. Cela relève du discours de la survivance de faire l’autruche et d’accepter des trucs médiocres.

  • Gabgoulet

    wow :S c’est decevent lire sa de sois meme.. mais c’est quoi ce site?

    • Jason O

      C’est le site d’un triste assis devant son ordi frustrer contre le monde entier face à ces plusieurs faillite.  Quelqu’un qui ce remonte en produisant des blogues négatifs comme celui-ci ne pensant aucunement qu’il est seulement qu’un pauvre humain sans estime pour lui même et que ses mots peuvent blessés…Un ancien nerd…geek devenu Bully…Mélomane, graphiste, cinéphile, diffuseur à ses heures, geek, optimiste, cynique, passionné, homme invisible et cofondateur de taGueule WoW! 

      • D’où j’viens, être un nerd ou un geek, c’est bien perçu. 

        Entouécas.

        • Jason O

          J’ai pas de problème avec le Nerd ou le Geek … j’en suis un fiers, c’est le devenu Bully qui me préoccupe.

          • Ben j’pense pas qu’on lise le même blogue d’abord. J’vois pas de bullies. J’vois quelqu’un qui se préoccupe de faire une critique d’un album qu’il estime comme étant moins que parfait. 

            De toute façon, si Goulet se prenait la vie à cause d’un commentaire écrit à l’Internet à son sujet, elle ne devrait pas être sur les médias sociaux. C’est naturel de critiqué. 

            Le message le plus important dans tout le texte est le suivant :
            «Je comprends qu’il faut bien « supporter la relève » mais là, à quel prix?  Qu’est-ce qu’on est en train d’envoyer comme message?Gabrielle Goulet a du chemin à faire et est loin d’avoir fait ses preuves. Fais-toi une faveur, la fouine : laisse faire les feux d’artifice, débarrasse-toi de Bénac et trouve ta voix. »Pourtant, y’en a quelques uns ici qui sont passé par-dessus. 

          • Tia

            Les « bullies » c’est pas l’auteur de la critique.  Ce sont ceux qui s’engueulent (TAGUEULE:) au lieu de donner leur opinion sur l’article!!!

      • Où as-tu appris à lire? D’où prends tu tes informations? Pourquoi assumes-tu automatiquement que quelqu’un avec un opinion contraire au tien est automatiquement « Quelqu’un qui ce remonte en produisant des blogues négatifs ». 

        Je t’assure également que personne ayant participé à la relance de tagueule est en faillite, même si on ne fait pas d’argent avec le site. Si tu prenais le temps de te renseigner un peu, tu verrais que oui, on est frustrés (parce que c’est pas juste « un pauvre humain sans estime pour lui même », on est plusieurs), mais pas contre le monde, pas parce qu’on est complexé, mais bien parce qu’on est frustré du statu quo de notre communauté et qu’on veut brasser la cage de gens comme toi. 

        Prove us wrong, buddy. 

        • Jason O

          Tu as droits à tes opinion…ya des façon plus constructives d’exprimer comment on se sent face à ces opinions là!

          Pourquoi assumes-tu automatiquement que quelqu’un avec un opinion contraire au tien est automatiquement « Quelqu’un qui ce remonte en produisant des blogues négatifs ».

          C’est le fun quand quelqu’un assume et que c’est peut-être pas vrai eh!  J’ai pas à te prover wrong tu l’a fait toi même.  J’ai fais des commentaires basé seulement sur mes opinion et sa t’a fait mal…Écoute buddy si tu te dit intélligent un peu il serait peut-être le temps que tu regarde les nouvelles.  Des opinion comme les vôtres on appelle cela de l’intimidation, les médias sont peinturé de gens qui sont victime d’harcèlement de gens qui pensent que leurs opinions négatives doivent être dites.  Mme. Goulet est une débutante dans le domaine de la musique…elle essaye de piquée un peu le marché.  Tu te sentirais comment si demain dans le droit d’Ottawa elle c’était pris la vie et que c’étais ton commentaire qui a fait déborder le vase.  Si tu t’en [email protected]#$% sa dit déja bcp.  Peut-être si tu réalisais que tout le monde on leurs problèmes et que si ton bût c’est de rajouter au multiple problèmes que les gens vivent yé peut-être le temps que tu suivent ton pattoie de TaGueule!

          P.S. Si tu veux attaquer ma grammaire je n’ai jamais dit que j’étais boler … je ne suis qu’un simple humain voulant faire de ce monde cruel une place plus vivable!

          • Offenbaccalauréat

            Si elle est aussi fragile que ça, elle est dans le mauvais métier.

          • J’ai aucunement été blessé par tes commentaires. Ce que tu as exprimé, c’était pas des opinions. C’était des faits que tu présentait comme véridiques. Du « slander » en bon vieux français. Par contre, je me questionne légitimement sur ta compréhension de lecture. 

            Inquiète toi pas que je me suis déjà fait ramassé, ridiculiser, rentré dedans. J’en ai mangé des claques. Ça arrive. En associant le phénomène de l’intimidation à ton commentaire et à cette critique, tu crées un faux débat. 

            Si tu relis mes commentaires, je n’ai jamais moi même fait de commentaires spécifiques désobligeants sur quiconque; je n’ai traité personne de gros cave, de loser, de tapette, d’incompétent. Et l’auteur du billet non plus en fait. C’est une critique de disque, et les adjectifs utilisés font référence à la musique ou aux paroles. Relis l’article. Tu verras que l’auteur n’est pas spécifiquement méchant envers Mme Goulet. Il émet des commentaires désobligeants sur sa musique, oui, dans le contexte d’une critique de disque. L’auteur ne dit nulle part « Ses textes c’est de la marde parce qu’elle est pas intelligente » ou encore « J’aime pas son vidéo parce qu’elle est pas belle ». 

            Réfléchit un peu avant de lancer le mot intimidation comme ça, parce qu’à force de trop s’en servir ça ne voudra plus rien dire. Si tu as bien lu l’article, tu verra que l’auteur tente de faire un commentaire plus profond; on ne se permet jamais de critiquer les artistes franco-ontariens. Tu viens de me le prouver. Si je sortait un album de noise metal rock hip hop alternatif et que tu n’aimais pas ça, tu pourrais écrire une critique négative de mon album. That’s how it works.

            And don’t call me buddy.

          • Janie

            Et c’est en s’acceptant comme on est avec nos forces, faiblesses, erreurs, accomplissements qu’on va y arriver.  Et si y’en a qui ont besoin de chialer pour se retrouver et bien on les laisse faire O.K.?

      • Janie

        Et en général quelqu’un qui a qqchose à dire!  (Même si parfois y’en a d’autres qui aiment s’entendre chialer(

        • Fuck off.

          C’est convénient changer de pseudo quand on est hypocrite.

  • qqudautre

    Tu devrais vraiment néttoyer ton ordinateur. Je ne sais pas combien de pornographie tu télécharge, mais iTunes ne devrait pas planter si souvent. (Non je ne suis pas un imbécile, j’ai compris l’image que tu tente de transmettre à tes lecteurs) Je trouve ça simplement dommage que ta critique ne fait aucune référence au talent de la chanteuse mais plutot à ton opinion au sujet de la production. Je crois qu’elle rejoint sa démographique visée et qu’elle a du chemin à faire. C’est une artiste dans ses débuts qui a beaucoup de potentiel. Ce n’est peut-être pas mon style de musique préféré, mais au moins, je suis capable de reconnaitre du talent même s’il ne convient pas à mes goûts personnels.

    • Ben-d

      Parfaitement d’accord. La prod reste à désirer, mais l’artiste, avec un peu de formation, a du potentiel en maudit. Ce qu’elle devrait apprendre de cet article n’est pas qu’elle est mauvaise (au contraire) c’est qu’avec la direction dans laquelle elle est, elle ne devrait pas perdre son temps à faire un second album.

  • roxanne dube

    T stupid la , son EP est super bon , si tu ne l’aime arette de chialer et ecoute le pas ses tout ! ses pas  si dure que sa , tu nest obliger de le dire au monde entier ! ses mon opinon , moi j’adore son EP ! ses super bon !
    Goodluck Gab tu va aller loin (:

    • Pisquoi

      Holy fuck! Quelqu’un qui sait pas conjuguer un verbe aime l’album.

      • Janie

        Quel est le rapport?

  • Bonsoir.

    Aux nouveaux arrivés : bienvenue. 

    Lis notre manifeste et mon article sur la relance de taGueule. Tu vas peut-être mieux comprendre.

    Je viens de relire ma critique et j’pense que j’ai été très juste.  C’est pas très bon. C’est sûr que les goûts sont difficilement disputables, but I stand by that. Je n’ai jamais plongé dans des attaques personnelles. C’était purement professionnel.

    À Gabrielle: Fais-toi z’en pas, tout l’monde va passer au bat. 

    Comme l’a dit l’autre, « Ce n’est qu’un début. »

  • Bonsoir.

    Aux nouveaux arrivés : bienvenue. 

    Lis notre manifeste et mon article sur la relance de taGueule. Tu vas peut-être mieux comprendre.

    Je viens de relire ma critique et j’pense que j’ai été très juste.  C’est pas très bon. C’est sûr que les goûts sont difficilement disputables, but I stand by that. Je n’ai jamais plongé dans des attaques personnelles. C’était purement professionnel.

    À Gabrielle: Fais-toi z’en pas, tout l’monde va passer au bat. 

    Comme l’a dit l’autre, « Ce n’est qu’un début. »

  • Janie

    À Félix Acheté et à Info.  Vos deux derniers commentaires sont de trop et n’ont aucun rapport avec l’article!  Vous nuisez à TAGUEULE avec vos p’tites guerres personnelles.

  • IncoCentrique

    Tagueule.ca : où les adolescents de 25 ans de Sudbury vont, comme des jésuites du haut de la colline, prêcher la vérité universelle qu’ils ont concoctée.

  • libraire

     

    Je vois une version de Friday
    dans son future!

    Excellente critique Christian!

  • AlexandreDisqus

    « Finis ta phrase »

    J’imagine que le iTunes de Christian a planté au mauvais moment. La phrase est bien complète:
    « je dois te laisser savoir
    QUE je tombe pour toi
    et ta voix en dedans de moi (et non « dans le noir »)
    me chante tout le temps »

    Le « que » est important pour compléter la phrase. Les autres fois qu’on entend « je dois te laisser savoir », la fin de la phrase (« que je tombe pour toi ») est sous-entendue. Du moins, c’est comme ça que je l’interprète.

  • Nous avons décidé de fermer les commentaires de cet article.

    Nous venons de mettre en ligne notre Politique de commentaires. Veuillez S.V.P. la lire et la comprendre avant de poster des commentaires.

    Merci de votre patience pendant qu’on s’habitue à gérer ce site. La demande a surpassé nos attentes et on est encore en train de figurer des détails.

    Il y aura des discussions très chauffées dans les mois à venir sur ce site, mais on doit quand même se parler avec respect.

    Notre manifeste dit clairement : « Nous ne sommes pas tous toujours d’accord, mais nous aurons une discussion publique à la hauteur de la complexité de notre milieu. » Ça commence ici.

    Ne pas poster de commentaires injurieux, obscènes, vulgaires, diffamatoires, menaçants, sexuels ou qui pourraient être perçus comme une attaque personnelle envers un membre.

    Soyez civil.Merci de votre vigilance.