Leçon 2 : les pronoms personnels

La plume des canes est une chronique régulière par trois mamans qui savent qu’il ne faut pas trop compter sur le système d’éducation pour que leurs enfants apprennent les règles de base de la grammaire française. 


Aujourd’hui, on fait un petit tour avec les pronoms, les personnels: je, tu, il, elle, nous, vous, ils, elles. Jusque là c’est facile. Vous avez remarqué dans la leçon 1, que les mots ne changent pas dépendamment de leur fonction, c’est surtout leur place dans la phrase qui change. Toutefois, il y a des langues (comme le latin, l’allemand ou le russe) où la fonction du mot est indiquée par une différente terminaison, peu importe l’ordre des mots dans la phrase. On appelle ces langues, des langues à déclinaison. Vous allez nous dire, « c’est ben beau, mais WTF? »… Bah le problème, c’est que le français, ça vient pas mal du latin, et pis on a gardé des drôles d’affaires.

Exemples

Elle parle au chien.
Elle me parle. (Et non « elle parle à moi. »)

Ah, ah!!!

En fait, nos pronoms personnels changent de forme suivant leur fonction : sujet, COD, ou COI.

Voici le tableau :

[hl-yellow]Sujet[/hl-yellow] [hl-green]COD[/hl-green] [hl-blue]COI[/hl-blue]

[hl-yellow]Je[/hl-yellow] [hl-green]Me[/hl-green] [hl-blue]Me[/hl-blue]
[hl-yellow]Tu[/hl-yellow] [hl-green]Te[/hl-green] [hl-blue]Te[/hl-blue]
[hl-yellow]Il[/hl-yellow] [hl-green]Le[/hl-green] [hl-blue]Lui[/hl-blue]
[hl-yellow]Elle[/hl-yellow] [hl-green]La[/hl-green] [hl-blue]Lui[/hl-blue]
[hl-yellow]Nous[/hl-yellow] [hl-green]Nous[/hl-green] [hl-blue]Nous[/hl-blue]
[hl-yellow]Vous[/hl-yellow] [hl-green]Vous[/hl-green] [hl-blue]Vous[/hl-blue]
[hl-yellow]Ils[/hl-yellow] [hl-green]Les[/hl-green] [hl-blue]Leur[/hl-blue]
[hl-yellow]Elles[/hl-yellow] [hl-green]Les[/hl-green] [hl-blue]Leur[/hl-blue]

Exemples

Je vois un chien = Je le vois.
Il parle à sa sœur = Il lui parle.
Tu entends les enfants jouer. = Tu les entends jouer.
Elle a acheté des bonbons aux enfants pour la fête. = Elle leur a acheté des bonbons pour la fête.

(Et si on pousse le vice : Elle les leur a achetés pour la fête.
Alors là, ça se complique, restez brancher pour la leçon numéro 3.)

Deux pronoms personnels un peu particuliers : en, et y

EN remplace beaucoup de choses :
Du, de la, des

J’ai des bonbons. = J’en ai.
Elle a de la farine. = Elle en a.
Nous mangeons du pain. = Nous en mangeons.

Moins de, plus de, trop de, assez de, beaucoup de

J’ai moins d’argent qu’elle. = J’en ai moins qu’elle.
Elle a beaucoup de frères. = Elle en a beaucoup.
Il parle trop de sexe. = Il en parle trop.

Quand on veut garder, un chiffre, ou certains, d’autres, plusieurs, etc.

J’ai deux filles. = J’en ai deux.
Nous avons certains vices. = Nous en avons certains.
Il a plusieurs blondes. = Il en a plusieurs.

Y remplace un mot qui n’est pas une personne et qui commence par : au, à la, aux, dans

Je vais au bureau de poste. = J’y vais.
Tu vas à la librairie. = Tu y vas.
Elle va aux matchs des Canadiens. = Elle y va.
Ils sont dans le champ. = Ils y sont.

Utilité de cette leçon

1. Tout d’abord, cela fait partie des curiosités de notre langue (la langue anglaise partage la même d’ailleurs!)

2. Ensuite, on entend souvent les gens confondre « le ou la » avec « lui », et « les » avec « leur ». En fait, cela suppose de bien connaître ses verbes et surtout de savoir s’ils sont directs ou indirects.

3. Par ailleurs, à l’écrit, il arrive souvent que les gens ne sachent pas s’il faut écrire « leur » le pronom ou « leurs », l’adjectif possessif.

Exemple

Je parle aux garçons = Je leur parle. (Ici, « leur » est le pronom personnel, qui ne prend jamais de –s). Mais :
Je lave leurs affaires. Je parle leur langue. (Dans ce cas, « leurs » et « leur » sont des adjectifs possessifs. Le truc : essayez de remplacer par « me » COD du pronom personnel je, « ma, mon, mes », adjectifs possessifs).
Je me parle. Je lave mes affaires. Je parle ma langue.

4. Nous sommes au regret de vous annoncer que la semaine prochaine, la leçon 3 portera sur l’accord du participe passé. Sans maîtrise, compréhension, vision claire de ces affaires de pronoms, pour les participes, vous êtes faites!

Nous ne fournissons ici que quelques règles de base. Les pronoms personnels sont bien plus complexes que cela. Pour ceux et celles qui voudraient en savoir plus, on a trouvé un site intéressant.

À la fin de la leçon, vous pouvez faire des tests en ligne!

  • visiteur, visiteuse

    Mon prof de français au secondaire avait une petite danse de « ballet » pour les participe passés; j’aurais préférer oublier ça!!

  • AlexandreDisqus

    Oups, une coquille s’est glissée dans l’article (« une coquille s’y est glissée »):

    Tu vas à la librairie. = Tu y a vas.

    Félicitations, j’apprécie bien votre chronique, et j’aime votre style. J’ai hâte de voir ce que vous ferez des participes passés. En autres mots, j’ai hâte de voir ce que vous en aurez fait! 😉

  • Si l’emploi de « en » à la place de « du » n’est pas menacé à Sudbury, je constate en revanche que celui de « du » l’est, car il est souvent remplacé dans la langue parlée par « de le » ou « de les » qui sont, bien sûr, des traduction littérales de l’anglais « of the ». 

  • Merci mesdames – j’ai hâte à la troisième!

  • Pingback: Leçon 3: les participes passés » TAGUEULE!()