Motel Califorña: Qualité Motel

Les 5 membres de Misteur Valaire ont lancé officiellement hier Motel Califorña, le premier album de Qualité Motel, leur projet parallèle 100% électro. Cet album hyperactif et spontané goûte la limonade et sent la crème solaire!

Au courant des dernières années Qualité Motel s’est forgé un nom sur la scène musicale en faisant des DJ sets lors d’after party et de soirée dansante impromptue (Pop Montréal cette année, dans le métro à la station Place des arts, en aft’heure party des Cowboys Fringants à Sudbury en 2010). Et là, finalement, un album!

Munis de vieux synthés cheaps et de boîtes à gros rythmes comme on les aime, les cinq geeks de Qualité Motel se font un plaisir fou à nous livrer un album pop exutoire sans prétention et submergé d’ironie. Tant bowiesque (Grand farceur) que LMFAO-esque (Arabesque et indécence), nos tympans font face à une armée de collaborateurs. Ceux qui s’ennuyaient de La Patère rose seront enchantés d’entendre Fanny Bloom ouvrir l’album avec la pièce Full of CrimesYann Perreau et la nunavikienne Élisapie Isaac font un surprenant duo sur En selle, Gretel. Un vrai petit bijou. En écoutant l’album, on a des fois l’impression que QM se moque carrément de la musique pop (Le Qualité Motel). On l’apprécie beaucoup. Et comme ultime climax à leurs folies, la pièce Honey Cruller met de l’avant Mitsou qui chante au sujet de Thérèse, une grosse franglo-ontarienne serveuse au Tim Hortons avec un dragon tattoo qui découvre la vie grâce à une soirée de danse. Je pourrais facilement être en crisse de voir l’Ontario immortalisé d’une façon pareille, mais non, c’est fuckin’ pissant.

Parmi les autres voix, nommons SocalledStefie ShockGrand Analog (Winnipeg, Toronto), Pintandwefall (Helsinki, Finlande), James Di SalvioMrs. Paintbrush (Pittsburgh), Karim OuelletCaracolBéni BBQAmélie Glenn et Usetowork. C’est le plaisir.

 «Notre rapport à la pop a beaucoup changé depuis nos débuts, remarque Jules. À l’époque de Mr. Brian [premier album de MV], on était anti-pop, mais le problème, c’est qu’on n’en écoutait pas. Aujourd’hui, sans forcément se taper le dernier Britney en boucle, on peut s’inspirer de l’efficacité d’un hit de Madonna.»

– Luis Clavis, lors d’une entrevue accordée au Voir

Les die-hard fans de Misteur Valaire risquent d’être un peu déçus. Motel Califorña n’est pas la bombe à stimulation de coco qu’était Friterday Night ou Golden Bombay. Ce side-project est une spitoune d’électropop avec de sublimes collaborations bien senties, mais n’est pas à la hauteur du calibre auquel nous a habitué Misteur Valaire.

Pour les fans de

Dance Mix ’95, Misteur Valaire, Duchess Says, LMFAO, Les Rita Mitsouko, La Patère rose, les paparmanes roses

  • Ces gars-là, y’ont joué à Battletoads, pis ça paraît.

  • C’est peut-être bien fait dans le genre, mais comme ce genre n’est pas le mien, QM et moi ne seront jamais de grands amis.

  • QM? Quasi-Mépris?

  • La différence entre n’importe quel autre groupe et les boys de MV c’est qu’eux ils n’ont probablement pas fait d’échantillonnage du clip et l’ont plutôt synthétisé. C’est tasty pas mal. Mais de tous les projets des boys de MV, mon moins préféré. Chu d’accord que c’est du 3/5