Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/tagueule/public_html/wp-content/plugins/nextgen-gallery/non_pope/class.photocrati_installer.php on line 207

Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/tagueule/public_html/wp-content/plugins/nextgen-gallery/non_pope/class.photocrati_installer.php on line 207
Lisa LeBlanc : La torieuse » TAGUEULE!
Warning: preg_match_all(): Compilation failed: missing opening brace after \o at offset 4 in /home/tagueule/public_html/wp-content/plugins/nfb-video-plugin/nfb_functions.php on line 241

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/tagueule/public_html/wp-content/plugins/nfb-video-plugin/nfb_video_plugin.php on line 43
Scroll To Top

Lisa LeBlanc : La torieuse

Appréciation

Détails
Révisé par :

Warning: preg_match_all(): Compilation failed: missing opening brace after \o at offset 4 in /home/tagueule/public_html/wp-content/plugins/nfb-video-plugin/nfb_functions.php on line 241

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/tagueule/public_html/wp-content/plugins/nfb-video-plugin/nfb_video_plugin.php on line 43

On l’a appelée la «Bernard Adamus féminine» et la «Diane Dufresne de Rosaireville».

Bullshit!

L’acadienne Lisa LeBlanc est une bébitte à part entière.

Originaire de Rosaireville, un village de 42 habitants au Nouveau-Brunswick, Lisa LeBlanc is the real deal. On attendait son premier album depuis longtemps, et my god, que ç’a valu l’attente. Réalisé par Louis-Jean Cormier (Karkwa), son premier opus est une charrue authentique, percutante et touchante qui torche d’un boutte à l’autre et qui ne laissera personne indifférent. Soit tu l’adores, soit tu l’get juste pas.

Armée d’un banjo, de boot spurs et d’une gueule en chiac rauque, on a affaire à une Lisa LeBlanc surprenante et mature (Ligne d’hydro), crue et poète (Motel), charmante et honnête (J’t’écris une chanson d’amour), tordante et puante (Aujourd’hui ma vie c’est d’la marde) et éternellement rough sur les bords (Câlisse-moi là). Belle surprise: entendre Louis-Jean Cormier chanter avec humilité «Au pire on riera ensemble. On mangera du Kraft Dinner. C’est tout c’qu’on a d’besoin.»

«Lisa LeBlanc n’a pas peur des mots, ce sont les mots qui ont peur d’elle.»

— Gilles Vigneault

La gagnante du grand Prix du Festival international de la chanson de Granby en 2010 auto-proclame son style musical le folk-trash, mais son attitude envers la musique ressemble beaucoup plus au punk qu’au folk (Chanson d’une rouspêteuse). Sa musique est un fuck you aux chansons fi-filles, au folk traditionnel et aux gens qui s’prennent trop au sérieux.

Lisa LeBlanc nous livre un premier album débordant d’honnêteté et rafraîchissant comme l’odeur du fumier au printemps.

L’album éponyme est sorti sous l’étiquette Bonsound Records et est disponible dès maintenant!

Pour les fans de

Bernard Adamus, Plume Latraverse, Marcel Martel, Canailles, Patrice Desbiens, Mononc’ Serge

Moments forts

Ligne d’hydro, Cerveau ramolli, Avoir su, Motel, Câlisse-moi là

À propos de l'auteur

Christian Pelletier
Christian Pelletier

Mélomane, graphiste, cinéphile, diffuseur à ses heures, geek, optimiste, cynique, passionné, homme invisible et cofondateur de taGueule.